L’enseignement

Les principales caractéristiques de l’enseignement dispensé au cours du stage de permaculture approfondie (C.C.P.A) s’articulent autour des 4 points suivants :

- Un groupe restreint

- L’écoute et la bienveillance

- L’implication de toutes et tous

- La diversité des supports et des situations d’apprentissages

Un groupe restreint

Nous limitons le nombre d’inscriptions à 14 stagiaires par session. Les inscriptions sont définies au fur et à mesure de leurs enregistrements. Au-delà de 14 inscrits, les personnes qui le souhaitent sont placées en liste d’attente, en cas de désistement d’un participant au dernier moment. Dans tous les cas, nous donnons suite à vos demandes. Même si le stage affiche complet pour l’édition en cours, nous conserverons vos coordonnées et nous vous proposerons de vous recontacter en priorité pour la nouvelle session de l’année suivante.


Ce nombre de places limité nous permet d’instaurer une véritable dynamique de groupe, sachant que les stagiaires, du fait de leurs implications, participent à la co-création de certaines parties du programme. Il nous permet également d’assurer un suivi personnalisé des apprenants. A la fin de chaque semaine de présentiel, nous réservons un créneau horaire pour des entretiens individualisés. Chacun des stagiaires peut ainsi passer en revue les difficultés rencontrées au cours de la semaine écoulée qu’il s’agisse des petits obstacles au cours de l’apprentissage des modules théoriques ou bien d’un embarras quelconque face à une situation imprévue ou complexe dans leurs projets personnels de designs de lieux ou d’organisations.

En fin de stage, nous encourageons les designers en herbe à garder contact et à ne pas hésiter à nous faire part de leurs avancées, ou des problèmes qu’ils rencontrent. Dans tous les cas, dans les six mois consécutifs à la fin du stage, une prise de contact est assurée pour connaître l’évolution de chacun dans cette nouvelle discipline.

Ecoute et bienveillance

Notre propos est d’instaurer dès le départ un environnement d’écoute et de bienveillance, de créer un « climat de sécurité » ou chacun se sent libre d’évoluer et de s’exprimer à sa guise. Des espaces sont réservés à cette fin en dehors des temps dévolus aux modules théoriques et pratiques.

Ainsi les stagiaires sont-ils invités à participer à des activités d’éveil corporel (yoga du matin), de pleine conscience et de méditation guidée, de cercles de paroles, etc.

Ces espaces viennent rythmer « le temps dans le temps ». Ils permettent aux participants de s’inscrire dans la durée de l’apprentissage sans en éprouver le stress, d’être pleinement à l’écoute de leur propre potentiel comme à celui de l’autre. Coopération et mutualisation s’épanouissent de façon spontanée.

En fin de chaque semaine de présentiel, une enquête de satisfaction est proposée à tous les participants.

L’implication de toutes et tous

Au cours de ce stage, chacun des participants est invité à s’impliquer dans les ateliers, les jeux, les activités proposées. À tout moment, il peut devenir force de proposition pour une animation développée par exemple dans le cercle du matin. Le stage se nourrit de l’enthousiasme de tous, se construit avec l’énergie et les apports de chacun.

Ainsi chaque module théorique donne t’il lieu à un micro-atelier qui permet de valider l’information reçue comme de la traduire dans une réalité palpable, somme toute, une continuité entre la théorie et la mise en pratique.

La constitution de petits groupes de design permet aux porteurs de projets d’avoir un retour créatif, un regard extérieur.

La diversité des supports, des situations d’apprentissages

Dans la mesure du possible (en dehors des caprices de la météo), tous nos cours se déroulent en extérieur : nous pratiquons « l’outdoor learning ». Chacun s’installe à son aise dans des lieux aménagés à cet effet, dans un confort plutôt sommaire mais que le corps sait apprécier.

Chacun installé à sa guise, le formateur s’appuie sur des supports différenciés. Ainsi des supports de cours sont-ils mis à la disposition des apprenants dès le début du stage. Ils sont conçus sur la base de cartes euristiques et de logigrammes pour une approche synthétique.

L’animateur propose de retrouver l’information, de la consolider par des « croquinotes », des supports « paperboard », des mises en situations, etc. A la fin de chaque journée en présentiel comme en distanciel, un quiz est proposé qui passe en revue tous les nouveaux acquis de la journée.

Un enseignement entrecoupé d'ateliers, de sorties sur le terrain